L'actualité louisianaise du 8 avril 2020

 

L'actualité louisianaise du 8-04-2020

Les faits marquants du jour: lutte de longue haleine, nouvelles contaminations, Grand Isle inacessessible, comorbidité aggravante, la piste de la pollution évoquée, l'industrie pétrochimique en cause, la réglementation environnementale suspendue, l'enseignement sans solution, le secteur pétrolier fragilisé

Synthèse de l'actualité louisianaise réalisée par asteurla le 8 avril 2020

Une lutte de longue haleine

L'évolution positive de l'épidémie de coronavirus à La Nouvelle Orléans et les campagnes de tests qui débutent dans les paroisses de St-Jean-Baptiste ou de St-Charles ne doivent pas faire oublier aux Louisianais que la guerre contre le virus sera encore longue. L'annulation définitive du festival Buku 2020, pourtant déplacé de mi-mars au 1er mai, et son report à 2021 est une nouvelle preuve que l'Etat ne va pas se débarasser du virus si facilement.

Toujours de nouvelles contaminations

La baisse du nombre de patients sous respirateurs artificiels ne doit pas non plus faire oublier que la propagation du virus se poursuit en Louisiane. La contamination d'une soixantaine de patient et d'une douzaine de soignants d'un hôpital psychiatrique de l'Est de l'Etat en est la preuve. Un dernier bilan des autorités indique que 582 personnes sont déjà mortes du covid-19 dans l'Etat tandis que le nombre de cas diagnostiqués est passé à 16.284. Près de 2.000 personnes sont par ailleurs toujours hospitalisées en soins intensif.

Grand Isle inaccessible

Cette menace semble avoir été prise au sérieux par Grand Isle. Jusqu'ici épargnée par l'épidémie de coronavirus, cette ville de villégiature de la côte du Golfe qui appartient à la paroisse durement touchée de Jefferson, a déclenché une polémique en restreignant son accès à ses seuls résidents et à quelques travailleurs extérieurs essentiels. Les propriétaires de résidences secondaires qui ne s'y étaient pas encore réfugiés y sont maintenant refoulés.

La comorbidité facteur aggravant

Les premières données sur la propagation du coronavirus en Louisiane ont par ailleurs mis en évidence que les populations Afro-Américaines de l'Etat sont celles qui sont principalement touchées par le virus en raison de leur pauvreté. Ils sont ainsi susceptibles d'avoir une ou plusieurs comorbidités qui rendent le covid-19 plus mortel. Cette prévalence des problèmes de santé chronique comme l'hypertension, le diabète ou l'obésité est la preuve d'un racisme structurel persistant dans la prestation des soins de santé.

La piste de la pollution évoquée

Néanmoins la piste environnementale a également été soulevée par les chercheurs de la Harvard TH Chan School of Public Health. Leur étude montre en effet que la pollution de l'air aurait une corrélation avec le taux de mortalité lié au covid-19. L'augmentation de 15% de la mortalité liée à ce type de pollution entrainerait une surcharge des hôpitaux déjà mis à rude épreuve. Le gouverneur a été appelé à réprimer temporairement la pollution de l'air.

L'industrie pétrochimique louisianaise en cause

Cette pollution pourrait ainsi expliquer pourquoi 10 des 13 paroisses de Louisiane sont comprises parmi les 50 comtés américains possèdant le plus de victimes du covid19. Ces paroisses se trouvent en effet dans le couloir industriel qui borde le fleuve Mississippi de Baton Rouge jusqu'à son embouchure et qui comprend nombre d'usines pétrochimiques. Les personnes affaiblies par la pollution de l'air seraient ainsi plus sensibles à la maladie.

La réglementation environnementale suspendue

L'intérêt porté au rôle de la pollution dans la propagation du coronavirus intervient alors que l'EPA et DEQ ont récemment assoupli temporairement les réglementations environnementales. Des militants écologistes et plusieurs membres du Congrès craignent que ce soit l'occasion pour certain acteurs industriels de réaliser des rejets non déclarés. Ceux-ci pourraient notamment avoir lieu dans le couloir pétrochimique de Louisiane.

L'enseignement sans solution

Dans le secteur de l'enseignement, des idées de sortie de crise comme l'école d'été, l'avancée au début de l'année scolaire 2020-2021 et des plans d'éducation personnalisés sont des pistes avancées pour limiter le retard des élèves si ils devaient manquer leurs cours plus de deux mois alors que l'année scolaire prend fin la troisième semaine de mai. En effet, seuls 39 des 69 districts scolaires de Louisiane offrent un enseignement à distance.

Le secteur pétrolier fragilisé

Enfin, les inquiétudes se multiplient dans le secteur pétrolier Louisianais en raison de la baisse de la demande mondiale de pétrole et du prix du baril. Selon un sondage de la LOGA auprès de ses 450 membres, 16.800 des 33.650 puits de pétrole et de gaz exploités en Louisiane pourraient être fermés si le prix du baril ne remontait pas à 40 dollars d'ici juin. Ces fermetures entraineraient la réduction de 70% des effectifs du secteur.

 

Asteur en Louisiane est un média indépendant qui traite les faits marquants de l'actualité louisianaise en langue française.



Articles récents

Synthèse du 07-05-2020
Synthèse du 06-05-2020
Synthèse du 05-05-2020
Synthèse du 04-05-2020
Synthèse du 30-04-2020
Synthèse du 29-04-2020
Synthèse du 28-04-2020
Synthèse du 27-04-2020
Synthèse du 24-04-2020
Synthèse du 23-04-2020
Synthèse du 22-04-2020
Synthèse du 21-04-2020
Synthèse du 20-04-2020
Synthèse du 18-04-2020
Synthèse du 17-04-2020
Synthèse du 16-04-2020
Synthèse du 15-04-2020
Synthèse du 14-04-2020
Synthèse du 13-04-2020
Synthèse du 11-04-2020
Synthèse du 10-04-2020
Synthèse du 09-04-2020
Synthèse du 08-04-2020
Synthèse du 07-04-2020
Synthèse du 06-04-2020
Synthèse du 04-04-2020
Synthèse du 03-04-2020
Synthèse du 02-04-2020
Synthèse du 01-04-2020
Synthèse du 31-03-2020
Synthèse du 30-03-2020
Synthèse du 28-03-2020
Synthèse du 27-03-2020
Synthèse du 26-03-2020
Synthèse du 25-03-2020

 

© 2020 copyright asteur en louisiane | à propos